Cela fait maintenant un an que la crise sanitaire a totalement changé notre mode de vie. Face à la rapide propagation du coronavirus, la décision du gouvernement n’a été autre que de confiner le pays à plusieurs reprises, entraînant une césure de notre routine. Chaque individu a donc dû s’adapter aux changements auxquels il a été confronté et cela dès le plus jeune âge : fermeture des écoles, des restaurants, des magasins, l’instauration du télétravail ou encore le port du masque obligatoire. Les conséquences de ce premier confinement sont multiples aussi bien dans le domaine économique, social que psychologique. Mais qu’en est-il des relations de couple ? 

Chaque ménage est différent d’où l’importance de préciser que ces recherches ne sont pas généralisables. Néanmoins de nombreux chercheurs se sont penchés sur ce sujet et ont démontré des résultats significatifs.

 

Différents facteurs ont influencé différemment la relation de couple

Les conséquences du confinement sont différentes en fonction de la façon dont le couple a dû passer cette épreuve. Certains couples ont vécu le confinement à distance, d’autres avec des enfants ou encore avec l’instauration du télétravail.

Chaque sphère (professionnelle, relationnelle, amicale) est bien définie séparément pour chaque individu et fonctionne très bien de manière individuelle. Mais lorsque l’on doit associer toutes les sphères de notre vie en un seul point, la situation peut devenir critique. D’après une enquête réalisée par l’Institut OpinionWay, 29% des interrogés estiment que leur travail nuit à leur vie amoureuse. 22% indiquent qu’il s’agit d’un sujet de dispute fréquent et 7% déclarent qu’il les a amenés à se séparer.

Une étude réalisée en Espagne a essayé de mettre en évidence le bien-être dans une relation de couple avec et sans enfants.  Les participants ont rempli un questionnaire en ligne standardisé. Les résultats ont montré la présence d’un niveau élevé d’anxiété pendant ce confinement. Les couples sans enfants ont eu des problèmes de communication et de compréhension de l’autre lors du confinement mais ont eu moins de conflits que les couples avec enfants. Ces résultats peuvent s’expliquer par la triangulation des enfants en conflits d’adultes.

On pourrait se demander aussi si ce confinement ne provoquerait pas un effet de baby-boom? Les dernières recherchent ont réfuté cette théorie en démontrant une chute de fréquence de relations sexuelles dans le couple durant le confinement.
 

Témoignages anonymes 

« Notre confinement en couple, c’est des disputes sur tout et n’importe quoi… Comment lui dire que je voulais qu’il sorte faire un tour pour que je puisse parler à ma psy ? Nos rendez-vous galants sont devenus la laverie. Le confinement en couple, ça a donné des années de relations en quelques semaines. »

« Étant en horaires (et vies) décalées par le travail, le confinement a été facile le premier mois. Malheureusement après, le stress des cours et du travail nous a pesé et des disputes ont eu lieu. Quelques semaines de froid ont été de mise et petit à petit ça allait mieux. La communication et le temps sontla clé, je pense. »

« C’était impossible de se supporter en étant l’un sur l’autre, ça n’a provoqué que des disputes. On voit le vrai visage des gens lorsqu’on est tout le temps ensemble. Malheureusement ça a mené à une rupture mais je pense après réflexion que le deuxième confinement aurait peut être été plus simple car on savait à quoi s’attendre… »

Conseils pour éviter les situations conflictuelles en couple

  • Communiquer positivement

John Gottman, thérapeute, définit une méthode nommée 6 pour 1. Pour que dans la durée, un couple soit satisfait, les échanges quotidiens doivent   être essentiellement positifs. L’une des techniques utilisée afin d’éviter le conflit est  la méthode de faire au moins 6 compliments à son partenaire avant de lui faire une critique. Les résultats de son expérience ont prouvé l’efficacité de cette méthode.

  • Prendre du temps pour soi

Il est important, afin de relâcher la pression de prendre soin de soi afin de se libérer l’esprit. Sortir en balade, pratiquer la méditation ( cf article méditation), jouer aux jeux vidéos… Toutes ses pratiques que vous aimez vous feront du bien. 

  • Séparer son espace travail de son espace de vie

Bien que le télétravail ne facilite pas la tâche, ici, comme dit précédemment, le travail est une source de conflit dans le couple. Le but est de s’organiser afin que chacun occupe un espace de travail prédéfini sans avoir de contact direct avec son partenaire (privilégiez d’utiliser un casque audio, de vous isoler dans une autre pièce).

  • Échanger après les sessions de travail

Afin de décompresser après une journée intensive, parler avec son partenaire permet de relâcher la pression et de se livrer davantage. En réalité, ce conseil est appliqué par la quasi-totalité des couples hors confinement (après une longue journée passée au travail séparé).

  • Éviter d’aborder les problèmes liés au passé

Si vous n’aviez pas résolu ces problèmes avant, il est préférable de ne pas ressasser les conflits non résolus. Cette période difficile accentue nos émotions et nos ressentis provoquant de l’anxiété.

Conclusion

Le sociologue Jean-Claude Kaufmann a assuré que les couples qui réussissent à traverser cette période critique « réalisent un relatif exploit ». En général il est démontré que les couples pour qui le confinement n’a pas été un problème ont une relation basée sur la communication et l’écoute des besoins de l’autre (par exemple lorsque votre partenaire vous remonte souvent le moral, ou encore comprend votre besoin de solitude). Bien que des recherches scientifiques ont prouvé l’augmentation du taux de divorce et de rupture après ce confinement, ces résultats comme énoncés précédemment ne sont pas généralisables. Il est possible d’éviter les conflits même en période de crise sanitaire.

Bibliographie

Crowe, M. (1997). Intimacy in relation to couple therapy. Sexual and Marital Therapy, 12(3), 225236. https://doi.org/10.1080/02674659708408166

Delporte, C. (2020, 27 juin). Couple, la vie après le confinement. Consulté à l’adresse https://www.lesechos.fr/weekend/perso/couple-la-vie-apres-le-confinement-1218646

GüntherBel, C., Vilaregut, A., Carratala, E., TorrasGarat, S., & PérezTestor, C. (2020). A Mixedmethod Study of Individual, Couple, and Parental Functioning During the Stateregulated COVID19 Lockdown in Spain. Family Process, 59(3), 10601079. https://doi.org/10.1111/famp.12585

Maryam Davoodvandi, M. D., Shokouh Navabi Nejad, S. N., & Valiollah Farzad, V. F. (2018). Examining the Effectiveness of Gottman Couple Therapy on Improving Marital Adjustment and Couples’ Intimacy. Iran J Psychiatry, 13(2), 135141. Consulté à l’adresse https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6037577/