Et si je te disais que tu n’es pas forcément plus toi-même lorsque tu fais certaines activités ou lorsque tu es en compagnie de certaines personnes ? En fait tu es toi-même dans toutes les situations peu importe ce que tu fais et avec qui tu es !

gg

Présentation de l’identité

Lorsque l’on parle d’identité, ce n’est jamais au singulier mais au pluriel, l’identité étant composée de différentes strates. Cependant, on va choisir une de ces faces pour se présenter aux autres en fonction :
            – De la situation
            – De la personne que l’on va avoir en face 
            – De l’objectif de la présentation

En effet, on ne va pas se présenter de la même façon si nous rencontrons l’ami d’un ami ou si nous rencontrons un recruteur pour un emploi.

Nous parlerons également de « construction sociale de l’identité » car nous sommes tous construit par des normes et des valeurs que nous avons acquis tout au long de notre vie par nos parents, nos amis ou encore les institutions comme l’école.

gg

Quel processus ?

La façon dont on va se présenter aux autres va dépendre de deux processus différents :

  • Un processus d’appartenance, d’inclusion : ici on va se définir comme appartenant à un groupe : « je suis une fille », « je suis votre nouveau collègue »
  • Un processus de distanciation ou d’exclusion : ici on va se définir comme n’appartenant pas à un groupe : « je ne suis pas une fille », « je ne suis pas comme la personne que je remplace »

Cette identité sociale peut être définit de deux manières différentes.

  • La première est celle d’une combinaison de plusieurs niveaux d’identité (professionnelle, sexuelle, religieuse, politique…). L’ensemble de ces appartenances de groupe va constituer l’individu. Par exemple : « je suis étudiant » ; « je suis bisexuel.le » ; « je suis catholique »
  • La deuxième est qu’elle peut être présentée comme étant duale marqué par deux processus conduisant à une identité pour soi et une identité pour autrui.

L’identité pour soi va se construire à partir d’un processus biographique, notre histoire de vie, et va correspondre à ce que l’on pense de nous. Cette identité-là va être en tension avec les identités héritées, ce que l’on n’a pas décidé (sexe, religion, milieu social, orientation sexuelle…) et les identités visées, ce que l’on envisage d’être (notre place dans la société).

L’identité pour autrui va se construire à partir d’un processus relationnel donc en fonction des relations avec telle ou telle personne. 

gg

Pour résumé, l’identité est une combinaison de plusieurs facteurs, de traits hérités, de traits acquis, ou de traits attribués par les autres. Elle va varier en fonction de la situation, des personnes ou encore de l’objectif. Ainsi, nous ne sommes pas forcément plus nous-même dans telle situation ou avec telle personne, nous sommes nous-mêmes dans chaque situation puisque ce sont des identités différentes qui vont intervenir.

Si tu te poses la question de « qui suis-je ? » tu peux déjà commencer par découvrir tes différentes strates d’identité (identité pour soi, identité héritée, identité visée, identité pour autrui…) !