Ces dernières années, le message de se « reconnecter » avec la nature a beaucoup circulé. Ça paraît presque trop évident : la nature nous fait du bien. Oui, mais en quoi exactement ? Pourquoi une promenade en forêt serait plus bénéfique qu’une promenade en ville ? En cette période où tout nous pousse à rester confiné chez nous, nous avons décidé de répondre à ces questions dans cet article, afin de peut-être te convaincre de sortir t’aérer !

Stress et émotions négatives

Parmi les nombreuses études menées autour de ce sujet, il a été démontré que la nature a un effet bénéfique sur notre niveau de stress. Le stress, c’est avant tout une réaction physiologique à un évènement jugé menaçant ; l’individu estime ne pas avoir les ressources nécessaires pour y faire face. Cependant, le stress chronique, au bout d’un moment, peut impacter notre santé et nous fragiliser. Bonne nouvelle cependant : la nature pourrait aider à contrebalancer le stress – bien sûr, une promenade en forêt ne va pas être la solution à tous tes problèmes, mais toute aide est bienvenue, non ? Au pire, cela te permettra de te relaxer. Selon certaines études, cela ferait même diminuer la pression artérielle et le taux de cortisol, ainsi que le ressenti d’émotions négatives – anxiété, colère, hostilité… Si d’autres études nuancent ce propos, toutes s’accordent à dire que le niveau de bien-être après une promenade en forêt est augmenté : on ressent des émotions plus positives.

Attention et créativité

La nature aurait aussi un effet sur les fonctions cognitives ! Dans la société actuelle, notre attention est constamment sollicitée par notre environnement technologique, et parfois de façon assez agressive – sonneries de téléphone, notifications soudaines, écrans trop lumineux… La nature permettrait de restaurer notre attention malmenée (pour les plus curieux d’entre vous, on parle d’Attention Restoration Theory). Elle apporte des stimuli plus doux et permet de réduire la fatigue.

La créativité est aussi impactée ! Selon une étude d’Atchley et al. (2012), les participants auraient vu leurs performances à un test de créativité augmenter de 50% après 4 jours d’immersion dans la nature – sans écrans et appareils technologiques.

Contact social et activité sportive

Une promenade solitaire dans la nature, c’est l’occasion rêvée d’enfin pouvoir te recentrer sur toi et avoir du temps pour un peu d’introspection. Mais si tu es plutôt extraverti, aucun problème : se promener, c’est aussi croiser des connaissances par hasard, faire des rencontres, ou simplement prévoir une sortie entre amis. Pourquoi pas pour aller courir ensemble ?

Car oui, une sortie dans la nature, c’est aussi l’occasion de faire du sport : courir, faire une randonnée, ou ne serait-ce que marcher ! Et on n’a plus besoin de répéter à quel point le sport est bénéfique pour la santé physique et mentale – prévention et traitement de certaines maladies, augmentation du bien-être et de l’estime de soi, détente, diminution du stress et de l’anxiété… D’ailleurs, voici un lien pour un article sur les bénéfices du sport : https://di-paradise.com/2020/10/05/5-raisons-et-5-conseils-pour-te-mettre-definitivement-au-sport/

Être entièrement présent

Une promenade dans la nature, c’est aussi être pleinement présent. C’est une immersion sensorielle : une vue apaisée, sans lumière agressive des écrans, des sons comme le chant des oiseaux, le toucher – toucher du bois permettrait un abaissement de la pression sanguine ! Il est important de prendre du temps pour se concentrer sur le présent et ne plus s’inquiéter pour l’avenir. Si cela t’intéresse, voici un lien pour un article à ce sujet : https://di-paradise.com/2020/09/15/vivre-se-conjugue-au-present/

Et pour les plus férus de biologie d’entre vous, je peux même terminer par la recherche sur les phytoncides, des huiles essentielles émises par les arbres. Selon certaines études, cela pourrait donner un coup de pouce au système immunitaire et à la guérison après une opération. Plus spécifiquement, on note une concentration plus élevée en lymphocytes NK – des globules blancs qui attaquent les cellules nocives pour nous… et cela chez les personnes qui passent de longs moments en forêt (surprenant non ?).

Mais où aller, quels espaces sont bénéfiques ? Si les espaces verts comme les parcs dans les villes sont riches en apports positifs pour la santé, les forêts restent les grandes championnes pour un maximum d’immersion. Mais simplement regarder une image de nature – montagne, forêt, lac… ou avoir une fenêtre qui donne sur des éléments naturels peut participer à la diminution de ton stress. Alors n’hésite plus : si tu le peux, sors de chez toi te promener, ça te fera du bien !

Sources :

  • Atchley, R. A., Strayer, D., & Atchley, D. (2012). Creativity in the Wild: Improving Creative Reasoning through Immersion in Natural Settings. Plos One. doi:10.1371/journal.pone.0051474
  • Bowler, D., Buyung-Ali, L., Knight, T., & Pullin, A. (2010). A systematic review of evidence for the added benefits to health of exposure to natural environments. BMC Public Health.
  • Cosquer, A. (2019). Les bonnes ondes de la nature. Cerveau & Psycho, p. 45-50.
  • Kondo, M., Jacoby, S., & South, E. (2018). Does spending time outdoors reduce stress? A review of real-time stress response to outdoor environments. Health & Place.
  • Song, C., Ikei, H., Park, B.-J., Lee, J., Kagawa, T., & Miyazaki, Y. (2018). Psychological Benefits ofWalking through Forest Areas. International Journal of Environmental Research and Public Health.