Le stress et l’anxiété sont des phénomènes avec lesquels nous sommes tous familiers. Ils peuvent être certes bénéfiques pendant un court instant afin de nous aider à agir adéquatement face à une situation relevant d’un challenge important. Cependant, lorsque l’anxiété devient chronique, elle peut devenir problématique et se développer en un trouble anxieux généralisé (TAG). Ce trouble psychique qui peut prendre une place centrale dans notre vie, passe souvent inaperçu pour beaucoup de personnes. C’est pourquoi dans cet article, on te propose de t’informer sur ce qu’est le trouble anxieux généralisé et on te partage quelques clés pour mieux gérer ce trouble. 

Qu’est ce qu’un trouble anxieux généralisé?

L’anxiété se détermine par plusieurs facteurs dont l’inquiétude que l’on peut définir de la manière suivante : « Enchainement de pensées, sous formes verbales et imagées, chargées d’émotions négatives et difficiles à contrôler ». Le trouble anxieux généralisé (TAG) est lui défini par la présence d’une anxiété quasi-permanente ou flottante qui peut survenir à tout moment. Il se caractérise plus particulièrement par une inquiétude et des soucis permanents qui peuvent envahir toutes nos pensées. Il se déclare généralement à l’adolescence ou à l’âge adulte et s’installe progressivement, il passe souvent inaperçu mais il est pourtant bien réel.

Les inquiétudes sont définies comme des « tentatives de s’engager dans la résolution mentale de problèmes dont l’issue est incertaine mais qui contiennent la possibilité d’une ou de plusieurs issues négatives » (Borkovec, Robinson, Pruzinsky & Depree, 1983). Ces inquiétudes, ces soucis, sont incontrôlables : néanmoins, ils doivent concerner au moins deux thèmes différents pour pouvoir être considérés comme un symptôme du trouble d’anxiété généralisé. 

Certains thèmes sont plus propices à ces anxiétés : 

1. Les maladies, la santé et/ou les risques d’accidents grave qui peuvent concerner les proches mais aussi pour soi

2. L’argent : La peur de se trouver en difficulté financière peu importe la raison

3. Les problèmes familiaux, relationnels ou encore domestiques

4. Des problèmes divers comme le fait de perdre un objet, être en retard… 

Il existe deux types de soucis identifiables : 

De type 1 : Le problème est réel, actuel ou vécu par le passé et cela amène chez l’individu une anticipation des conséquences. 

De type 2 : Le problème n’est pas réel, l’arrivée de conséquences négatives peu probables est envisagé (ex : La fin du monde). 

Cependant, il est important de distinguer le souci normal, dû aux aléas du quotidien et le souci pathologique, qui est lui excessif et omniprésent. 

Chez l’adulte pour pouvoir parler d’un TAG, il faut au moins 3 des symptômes suivants (4 pour les enfants) :

1. Agitation ou sensation d’être survolté 

2. Fatigabilité 

3. Difficultés de concentration ou trous de mémoire 

4. Irritabilité 

5. Tensions musculaires

6. Perturbations du sommeil

Les symptômes doivent être présents quasi tous les jours et depuis au moins 6 mois. 

91% des individus souffrant de TAG se feraient du souci de manière excessive au sujet d’événements anodins (par ex. : laisser sa fille aller à une soirée) mais la nature de la crainte serait réaliste (il est excessif d’avoir peur qu’elle se fasse enlever, mais réaliste d’avoir peur quand on considère l’enlèvement en tant que tel) (Borkovec & Inz, 1990). 

Pour te donner un aperçu de l’ampleur de ce trouble, on estime qu’un patient non-TAG passe en moyenne 55 minutes par jour à se faire du souci contrairement à un patient présentant un TAG qui lui passe environ 310 minutes à se faire du souci. 

Les personnes ayant un TAG apparaissent avec un faible seuil de tolérance à l’incertitude : les situations incertaines (de fait, le lot du quotidien : car on ne peut prédire comment les événements vont se dérouler) sont ressenties comme particulièrement menaçantes dans le TAG, ce qui déclenche des inquiétudes. Le sujet va mettre en place de nombreuses ruminations pour contrôler l’avenir, anticiper ce qui arrive, ce qui lui permet de se rassurer dans les situations anxiogènes. On se rend alors compte que l’hypervigilance est au centre de ce trouble.

Les différentes prises en charge (solutions) : 

La relaxation et/ou la méditation sont des méthodes qui peuvent aider l’individu à s’éloigner des inquiétudes du passé et du futur en revenant sur le moment présent. Concentrer toute son attention sur un objectif spécifique permet de détourner l’esprit des pensées négatives et ainsi cela permet de mieux contrôler ses angoisses, son stress et ses peurs. Cela peut également apporter davantage de bien-être au quotidien. 

Pour en savoir plus sur ces méthodes, veuillez découvrir ces articles :

Les Thérapies Comportementales et Cognitives (TCC) sont particulièrement utiles pour traiter le TAG. Étant donné que cette anxiété prend une place importante sur plusieurs pôles : les comportements (ce que je fais), les pensées (ce que je me dis) et les émotions (ce que je ressens), les TCC agissent sur ces différents niveaux.

On peut aussi évacuer ces angoisses autrement à travers le sport, l’écriture ou toute autre activité qui nous procure une déconnexion mentale. Ce qui compte est de ne pas laisser ce trouble envahir toutes les sphères de ta vie et ne pas lui laisser la possibilité d’évoluer, sa présence est déjà bien assez contraignante.

Article sur le sport : https://di-paradise.com/en/2020/10/05/5-raisons-et-5-conseils-pour-te-mettre-definitivement-au-sport/

Article sur l’écriture : https://di-paradise.com/2020/03/17/quand-lecriture-libere-lesprit/ 

En cas de trouble anxieux généralisé sous une forme « grave » il est possible d’envisager une prise en charge médicamenteuse instaurée avec un professionnel de santé (psychiatre, médecin…).

Références bibliographiques : 

Trouble anxieux généralisé (TAG). (s. d.). Anxiété. Consulté le 6 décembre 2020.

Co, P. P. A. L. T. V. (2019, 16 janvier). Le trouble d’anxiété généralisée. Chronique d’une jeune Psy. 

Cottraux, J., Coudert, C., Regli, G., Rivière, V., & Tréhin, P. (2015). Prise en charge comportementale et cognitive du trouble du spectre autistique (Médecine et psychothérapie) (French Edition). MASSON.

Le Trouble Anxieux Généralisé (TAG) : Qu’est-ce que c’est et comment le soigner avec les TCC. (2020, 20 décembre). Apprendre la Psychologie.

Disponibilité des spécialités de ville et hospitalières : DIAZÉPAM, COMTAN, ALUNBRIG. (s. d.). VIDAL. Consulté le 20 décembre 2020.