Tu vas bientôt être diplômé.e ou tu viens tout juste d’avoir ton diplôme, et cela t’angoisse ? Tu as peur de ne pas trouver d’emploi ? Tu as le sentiment de ne pas être suffisamment compétent.e ou formé.e pour entrer dans le monde du travail ? Tu ne sais pas si tu as bien fait de faire ces études là ? Si tu es dans une de ces situations, cet article est fait pour toi !

Je stresse à l’idée de terminer mes études

Dans un premier temps, tu dois savoir que c’est NORMAL de stresser à l’idée de finir ses études. Certain.e.s étudiant.e.s ont tellement peur de quitter les bancs de l’école/université qu’ils/elles décident de prolonger leurs études en faisant un master, un doctorat, des spécialisations etc. alors qu’ils/elles n’en avaient pas spécialement l’envie au départ. Et oui, la vie après les études est une situation nouvelle. Et qui dit « nouveau » dit « inconnu », donc (souvent) « stress ». Tu passes d’une vie d’étudiant.e à une vie de travailleur/travailleuse. C’est donc normal de stresser ! Il peut parfois arriver que tu te poses des questions identitaires et/ou existentielles, et encore une fois, c’est normal d’avoir beaucoup d’interrogations en cette période puisque c’est une période de transition.

Je me demande si j’ai fait les bonnes études

Si tu te demandes si tu as choisi le bon domaine d’étude, essaie de te souvenir les raisons initiales de ce choix, et ce qui t’a motivé à aller jusqu’au diplôme ! Et si tu te rends compte que, finalement, ce n’était pas le choix qui te correspondait le plus, pourquoi ne pas envisager (si ta situation te le permet) de reprendre des études dans un autre domaine ? Ou de te spécialiser dans une branche spécifique de tes études ? Si tu te poses des questions sur une éventuelle ré-orientation, je te conseille d’aller lire l’article d’Antonine Repaci en cliquant sur ce lien : https://di-paradise.com/2020/04/14/la-reorientation-scolaire-quelles-questions-se-poser/

J’ai l’impression que je ne suis pas suffisamment formé.e pour commencer à travailler

Si tu as le sentiment de ne pas être suffisamment formé.e ou de ne pas avoir les compétences requises pour commencer à travailler, n’oublie pas que tou.te.s les jeunes diplômé.e.s ressentent cette angoisse. Ce que tu dois retenir, c’est que l’alternance ou les stages que tu as pu faire lors de ton cursus t’ont permis de te forger une expérience, et donc plus de compétences que tu ne l’imagines. Et si tu n’as pas eu l’occasion de réaliser d’alternance ou de stages, ne t’en fais pas ! Le premier emploi est souvent celui qui nous permet d’approfondir nos compétences et d’en créer des nouvelles ! C’est comme pour le permis de conduire : à l’auto-école on apprend à rouler, et c’est une fois qu’on a le permis qu’on apprend vraiment à conduire. Et en réalité, stage/alternance ou pas, on est rarement confiant.e à 100% en nos capacités lorsque nous cherchons un premier emploi. C’est normal ! Le tout est de réaliser que nos formations, quelles qu’elles soient, nous donnent plus de compétences que nous ne l’imaginons. Aussi, ne te sous-estime pas ; si tu as été jusqu’au bout de tes études et que tu as validé tes années au fur et à mesure de ton cursus, c’est que tu en avais les capacités ! Il n’y a donc aucune raison pour que tu n’ais pas les capacités requises pour travailler.

J’ai peur de ne pas trouver d’emploi après l’obtention de mon diplôme

Trouver un emploi est une source de stress en règle générale, surtout quand on sort des études supérieures : on a peur de ne pas trouver d’emploi rapidement ou de passer à côté de belles opportunités. Tout d’abord, il faut préciser que c’est normal de ne pas trouver un emploi directement en sortant de l’école/université. Il faut souvent attendre quelques semaines/mois avant d’être embauché.e. Si en temps normal, il n’est pas forcément évident de trouver un emploi en tant que jeune diplômé.e, la crise sanitaire actuelle due à la COVID-19 ne facilite pas la situation. Donc tu n’as pas à culpabiliser de ne pas trouver d’emploi à la sortie de tes études, d’autant plus en ce moment.

Néanmoins, la difficulté ne signifie pas que tu dois baisser les bras ! Il y a peut-être moins d’offres d’emploi, mais rien ne t’empêche d’envoyer des candidatures spontanées aux entreprises/établissements qui t’intéressent. Aussi, ne néglige pas ton CV et ta lettre de motivation ! Prend le temps de faire ton CV de sorte à ce qu’il soit clair et organisé. Concernant ta lettre de motivation, si je peux te donner un petit conseil, évite de la faire trop générale ; si tu peux la personnaliser en fonction de l’endroit où tu postules, c’est mieux.

Dernier petit conseil, soit pro-actif.ve et réactif.ve !

Pour conclure

Il est normal de se poser beaucoup de questions quand on envisage notre avenir. L’important est que tu fasses les choix qui te correspondent ! Aussi, il est angoissant d’être jeune diplômé.e, d’autant plus en ce moment. Mais essaie de rester pro-actif.ve pour mettre toutes les chances de ton côté, et ne sois pas trop dur envers toi-même. Tu finiras bien par trouver le job pour lequel tu t’es démené.e pendant tes études !